PORTRAITS
Rencontre avec Serge Valette, président et fondateur de Dermosun

Dermosun fait rayonner le Tarn

 

Spécialisé dans les crèmes et les huiles solaires, Dermosun affiche une croissance de 30% par an et s’est hissé parmi les 500 entreprises françaises les plus performantes. La PME tarnaise n’en finit pas de briller et de se faire une (jolie) place au soleil.

 

Ouvrier, commercial, concessionnaire automobile et pilote de course, Serge Valette semble avoir eu 1 000 vies et a fait tous les métiers. En 2011, quand il fonde Dermosun, l’entrepreneur a une ambition : celle de créer de l’emploi, ici dans le Tarn. Habitué à faire la course en tête, Serge Valette mise sur la production de produits cosmétiques de qualité – sans paraben et sans alcool – à un prix plus bas que celui de ses concurrents. Le résultat est là et les chiffres parlent d’eux-mêmes : de 100 000 € de chiffre d’affaires en 2011 à 5,60 M€ en 2021. « Nous proposons plusieurs gammes de produits solaires, mais aussi des lotions contre les moustiques. L’an dernier, nous nous sommes lancés dans la fabrication de gel hydroalcoolique pour assurer la demande. En juin prochain, nous mettons sur le marché un shampoing corps et cheveux spécial été et une lotion anti-poux », explique le président de Dermosun.

 

Dermosun se fait un point d’honneur à travailler le plus possible avec des entreprises locales. Les flacons d’emballage sont fabriqués à Saint-Sulpice, les étiquettes viennent de Lacaune…

Serge Valette, président et fondateur de Dermosun

 

Avec des entreprises locales

Distribués partout en France, les produits Dermosun participent à la bonne santé de la filière dermocosmétique occitane. Tiré par le groupe emblématique Pierre Fabre, le secteur représente près de 100 PME qui réalisent un CA de 300 M€ en Occitanie. « Dermosun se fait un point d’honneur à travailler le plus possible avec des entreprises locales. Les flacons d’emballage sont fabriqués à Saint-Sulpice, les étiquettes viennent de Lacaune », assure encore Serge Valette. Si la PME familiale produit 2 millions de flacons chaque année à Mazamet, elle affiche aussi une croissance moyenne de 30% et recrute environ quatre employés par an. Aujourd’hui, Dermosun est classé pour la troisième année consécutive parmi les 500 entreprises françaises du classement « Champions de la croissance » des Échos. Pour faire face à la hausse de la demande, la PME tarnaise a acquis un terrain à Puylaurens. Un nouveau bâtiment de stockage, d’expédition et de fabrication y sera implanté dès cet automne. Avec, à la clé, de nouveaux recrutements prévus.

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter