TABLEAU DE BORD - novembre 2022

Agriculture bio : l’Occitanie, une région leader.

 

Définie par le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation comme « un mode de production qui souscrit à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels qui exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants », l’agriculture bio porte une image positive auprès des consommateurs. La demande en produits bios croît de façon sensible et suscite un grand nombre de conversions d’exploitations agricoles (culture et élevage). À l’occasion de la Journée européenne de la Bio, l’Occitanie a reçu en septembre le prix européen de l’agriculture biologique dans la catégorie « Meilleure Région ».

+9,4% : c’est la croissance, plus que significative, des surfaces agricoles consacrées au bio en Occitanie entre 2020 et 2021. Si l’on considère non plus la superficie dédiée au bio mais le nombre d’exploitations en conversion, le chiffre est encore supérieur avec +10,8%.

1re : avec 13 265 exploitations déjà converties en bio, qui représentent 23% des agriculteurs bio du territoire métropolitain, l’Occitanie est la première région française en ce qui concerne les producteurs, loin devant la nouvelle Aquitaine (avec 8799 producteurs).

 

608 285 ha : avec 608 285 ha cultivés en bio ou en cours de conversion, l’Occitanie représente à elle seule 22% des surfaces du territoire national cultivées en bio. En Occitanie, la Surface Agricole Utilisée (SAU) consacrée au bio, représente 19,4% de la SAU globale. En termes statistiques notre région se place au 2e rang national, derrière PACA, qui exploite en bio 36 % de sa SAU (qui ne représente toutefois que 209 196 ha).

 

1re : En ce qui concerne l’élevage, le cheptel bio (et celui en cours de conversion), d’Occitanie occupe le 1er rang national pour les brebis laitières (69,9 % des têtes de France métropolitaine) et les brebis-viande (25,1 % du cheptel national).

4 départements : montagneux, maritime, urbain, le territoire régional présente de forts contrastes qui apparaissent également sur la répartition géographique de l’agriculture bio, concentrée sur 4 départements rassemblent à eux seuls 48,5 % des exploitations bios régionales : en tête le Gers (14,9 %), suivi du Gard (11,8 %), de l’Hérault (11,2 %) et de l’Aude (10,3 %).

3 064 opérateurs « aval-bio » : si elle produit beaucoup au point de se placer en tête des régions française, l’Occitanie transforme moins et au regard des filières « aval » (transformateurs, distributeurs, importateurs) occupe la troisième place nationale en rassemblant 12,2 % des opérateurs de la filière.

Sources : OBSéco