AIR - mai 2018

Mapaero décolle avec le marché asiatique

 

Première structure à avoir lancé, et largement imposé, la peinture à l’eau dans l’aéronautique, Mapaero n’a cessé de gravir méthodiquement les échelons depuis sa création en 1992. La société ariégeoise Mapaero consolide aujourd’hui sa stratégie internationale pour relever deux défis : répondre à la croissance fulgurante du marché asiatique et étendre son référencement chez Boeing.

 

Dans le secteur aéronautique, beaucoup d’indicateurs sont au vert, à commencer par le plus important d’entre eux : la croissance du trafic aérien mondial. La demande de transport augmente en moyenne de 4 à 6 % par an, avec des prévisions stables pour 15 ans. L’une des explications de cette très forte dynamique tient à l’émergence des classes moyennes en Chine, Inde et Indonésie ayant désormais accès au transport par avion. Une donnée qui n’a pas échappé à Éric Rumeau, Directeur Général de Mapaero. La société ariégeoise, qui réalise déjà 60 % de son activité à l’international (auprès des constructeurs mais aussi en maintenance d’avions), a bien l’intention de se positionner sur le marché asiatique. « Le marché chinois de l’aviation dépassera bientôt le marché européen. Nous sommes donc en train de faire homologuer par le constructeur Comac certaines de nos peintures afin d’être référencés en peinture de structure métallique et composite, ainsi qu’en aménagement de cabine ». Des homologations qui devraient être obtenues d’ici l’année prochaine. Parallèlement, Mapaero souhaite initier des partenariats avec des acteurs aéronautiques locaux, notamment sur la zone sud-est chinoise.

 

La demande d’avions augmente. Il faut livrer plus, et plus vite, des peintures de haute technologie qui sèchent rapidement et ne polluent pas. Le tout, en restant compétitif.

Éric Rumeau, Directeur Général de Mapaero

 

Progression aux USA

Le partenariat est déjà le modèle qu’a choisi Mapaero pour s‘implanter sur la côte Est des États-Unis. La société y développe en effet actuellement un partenariat avec un fabricant local de composants aéronautiques sur la zone d’Atlanta. « Nous sommes déjà présents à Seattle avec un bureau commercial et notre objectif est d’être référencés par Boeing pour développer nos ventes pour la maintenance – puisque nous sommes déjà partiellement référencés chez Boeing pour les appareils « neufs ». Nous espérons obtenir d’autres homologations importantes d’ici 2 ou 3 ans » indique Éric Rumeau. Cela pourrait représenter 2 M€ de chiffre d’affaires supplémentaire chaque année. « Aujourd’hui, l’international est un pilier de la stratégie de Mapaero, avec l’innovation. L’enjeu est clair : répondre à la montée en cadence tout en baissant les prix et investir les nouveaux marchés. »

 

 

 

Voir le site : www.mapaero.com