AIR - juillet 2019

Allié à Freyssinet,
FusiA déploie ses ailes dans le Tarn

 

Pionnière dans l’impression 3D métal, la start-up toulousaine FusiA a rejoint l’excellence industrielle de Freyssinet AeroEquipement. Pour ancrer cette nouvelle collaboration, répondre aux grands donneurs d’ordre et passer à la cadence industrielle, FusiA s’installe près de son partenaire à Coufouleux dans le Tarn. Déménagement prévu en 2020.

 

L’alliance entre FusiA, start-up innovante, leader de l’impression 3D métal et l’aéro-équipementier Freyssinet a été conclue en mars 2018. Si pour Freyssinet – entré à hauteur de 34 % dans le capital de FusiA – ce partenariat vise à compléter sa gamme de prestations technologiques, pour FusiA il s’agit avant tout d’amorcer le virage de la production industrielle. « À travers le lancement de la start-up, nous avons acquis la maîtrise de la haute technologie. Mais pour répondre aux exigences des grands donneurs d’ordre du secteur aéronautique, il était essentiel de créer un lien fort avec Freyssinet. Son entrée dans le capital renforce notre crédibilité et marque la volonté commune des deux dirigeants », assure Cyrille Chanal, président de FusiA. « L’alliance avec Freyssinet qui offre ainsi un gage de confiance aux grands donneurs d’ordre de l’aéronautique, nous permet de répondre à leurs exigences de qualité et de reproduire nos pièces à l’identique sur plusieurs dizaines d’années. »

 

L’alliance avec Freyssinet, qui offre un gage de confiance aux grands donneurs d’ordre de l’aéronautique, nous permet de répondre à leurs exigences de qualité et de reproduire nos pièces à l’identique sur plusieurs dizaines d’années.

Cyrille Chanal, président de FusiA

 

Symbole marquant de cette collaboration, FusiA a investi 5 millions d’euros dans son nouveau site de production. Livré l’an prochain, le bâtiment de 1 000 m2, situé à Coufouleux dans le Tarn, tout près de Freyssinet, accueillera dans un premier temps 4 nouvelles machines pour faire face aux livraisons de pièces. Car FusiA a désormais rejoint plusieurs projets prestigieux. Côté aéronautique, la société est associée au programme Leap de Safran Power Units, un programme de constructions de moteurs pour le 737 de Boeing et l’A320 d’Airbus. Côté spatial, FusiA a également décroché un contrat série avec One web : projet qui prévoit la mise en orbite de plus de 600 satellites pour alimenter en Internet toute la planète. Présente également au Canada, la jeune entreprise toulousaine a décidément pris son envol. L’horizon est clair : elle envisage de multiplier par deux ses activités sur les deux prochaines années.